Les Fils de la Louve – tome 1

Publié le 17 octobre 2005 et modifié le 5 mars 2006 par  

Couverture de la BD

Titre : Les Fils de la Louve – tome 1 : La Louve de Mars
Auteurs : Pasarin – Weber
Edition : Polyptyque, Le Lombard
ISBN : 2-80362-074-X
48 pages

Tout commence par la naissance d’un garçon en 1981 – Moi ? -, à Turin – Ah bah non !. Tout semble normal. Au même moment, plus loin, dans une forêt, des loups se rassemblent autour d’une mystérieuse stèle.
22 ans plus tard, le jeune Luca est arrivé à Rome pour poursuivre ses études d’archéologie. Il fait très rapidement connaissance d’une fille, décidément très intrigante : Francesca. Peu de temps après cette rencontre, Luca se réveille au beau milieu du 1er siècle avant Jésus Crie, en pleine Rome antique. Que s’est-il passé ? Comment est-ce possible ? Il parle latin comme s’il l’avait toujours parlé mais il a toujours sa mémoire. Il sait qu’il vient du XXIe siècle… Sa rencontre avec un Sénateur de Rome va lui en apprendre plus sur le pourquoi de son voyage impossible dans le temps. Un complot se trame… Quoi ? Qui ? Où ? nous n’avons et n’aurons pas toutes les réponses, une chose est sûre, ce secret s’est conservé jusqu’à nos jours et Luca en sait déjà trop ! Il connaît un de ces Fils de la Louve

Ce thriller à travers le temps et l’espace est tout simplement géniale. Le suspens est bien gardé tout au long de l’album et l’enquête est rondement menée par le héros Luca. Il va subir une sorte de voyage initiatique entre le début et la fin de ce premier opus. 5 albums sont effectivement prévus. On a hâte de les découvrir !
La suite est attendue impatiemment car dès qu’on commence la lecture de cette bande dessinée, on est littéralement transporté dans l’univers de cette aventure historique et mystique à la fois.
Une atmosphère très particulière s’installe au fur et à mesure du déroulement du récit, le doute et l’excitation s’installe dans la tête de Luca… et donc dans la tête du lecteur.

Le dessin est très soigné, les détails sont très impressionnants, tant pour les décors que pour les personnages (les expressions des visages notamment…).

Les intrigues entremêlées d’histoire… j’adore ! et quand c’est bien dessiné… c’est le pied !


WordCamp Paris 2015, J’y serai ! Et vous ?

Les commentaires sont clos.