Sanction disciplinaire inappropriée

Publié le 2 février 2006 et modifié le 31 mars 2006 par  

Je donne un gros carton rouge à l’éducation nationale.

Deux camarades de classe de mon petit frère, actuellement en 5e, ont écopé de 8 jours entiers d’exclusion du collège. Voyant une telle sanction disciplinaire, je suppose qu’une faute relativement importante et grave a été commise par les deux garnements. Ce qui justifierai donc cette décision des hautes instances de l’établissement scolaire. Eh bien, que nenni !

Certes, un acte répréhensible a bien été effectué par les deux collégiens, mais la taille de la sanction ne me semble pas adaptée. En effet, d’après ce que je sais, ils sont coupables d’avoir “baissé le pantalon de quelques camarades dans les vestiaires, lors de la séance de sport”. Ils ont été surpris en flagrant délit par le professeur, ce qui a entrainé par la suite la punition indiquée. Les victimes ayant pu être quelque peu bouleversées et surpris par ces actes, on peut comprendre la nécessité d’infliger une punition. Encore faut-elle que celle-ci soit appropriée à la faute commise…

Ainsi, pour une stupide chamaillerie sans conséquence trop grave finalement, les dirigeants pédagogiques ont décidé de bannir ces jeunes gens durant un délai de 8 jours de leur collège.
Je ne dis pas qu’aucune sanction ne doit être donnée, mais là, s’agissant, déjà de “cancres”, cette décision a du davantage leur faire plaisir que de la peine… Ils vont pouvoir profiter d’une bonne semaine de “vacances”. Autant qu’à leur âge, c’est le pied !
N’aurait-il pas été plus judicieux de leur donner des travaux d’intérêt général au sein du collège pour leur faire prendre conscience davantage de leur acte et de leur bêtise ? Car même si ce dernier n’est pas dramatique, il mérite tout de même une sanction, pour la forme…
Par exemple, leur faire ramasser les papiers trainant dans la cour n’aurait-il pas été plus instructifs pour eux et utile par la même occasion au collège ? etc.

Il est à noter que pendant la durée de l’exclusion, il a été demandé à deux autres élèves de la classe de leur porter le travail effectué en cours ainsi que les devoirs à faire à la maison afin qu’ils continuent de “suivre” ce qui est fait en classe.
Parmi ces 2 élèves “porte-devoirs” se trouve mon petit frère. C’est donc lui, entre autre, qui va subir la sanction de son copain de classe en lui apportant chaque soir les cours que mes parents auront du, au préalable, photocopier. Je trouve là qu’il y a un abus non dissimulé ! Ce sont ceux qui n’ont rien à voir dans l’histoire qui sont les plus pénalisés : perte de temps le soir à se déplacer et surtout réalisation de photocopies au frais de ma famille !! On croit rêver !
En clair, pour les punis, c’est une semaine de vacances de gagnée à tous les points de vue, ils n’ont rien à s’occuper, on leur apporte tout à domicile. Finalement, ils sont mieux chez eux qu’au collège, non ?
La sanction étant supportée, au final, par les autres enfants de bonnes volontés…
En outre, cela ne les empêchera pas de recommencer, bien au contraire, si c’est pour avoir une autre semaine de vacances, il s’en empresseront, même…

N’y a-t-il pas là quelque chose qui ne va pas ? La prise de décision d’affliger une sanction ne devrait-elle pas être plus réfléchie ? Les conséquences analysées davantage ainsi que tout ce que cela entrainera aussi bien pour les uns que pour les autres ?
L’exclusion, qu’elle soit temporaire ou indéfinie, a-t-elle déjà réglé un seul problème ? Je pose la question…

Mise à jour du 3 février 2006 : Mon frère m’a appris aujourd’hui que le Principal Adjoint du collège lui avait proposé, enfin, de prendre en charge les photocopies nécessaires pour les élèves sanctionnés… Il ne reste plus que 3 jours d’exclusion !!
Le temps de réaction fut long…


WordCamp Paris 2015, J’y serai ! Et vous ?

Commentaires

23 Réponses pour “Sanction disciplinaire inappropriée”
  1. HMATT dit :

    Il est interdit de punir un élève, et de lui faire faire sa punition devant d’autres élèves, d’où l’impossibilité de faire ramasser les papiers dans la cours par exemple.
    (j’ai des parents bossant dans un collège/lycée, alors je connais 🙂 )

  2. Ben Kenobi dit :

    Ca à bien changé depuis que j’y étais alors… Mais je persiste pour dire que dans le cas présent, l’exclusion ne me semble pas justifiée et encore moins utile…

  3. HMATT dit :

    Tu sais, l’éducation nationale 😀

  4. breton dit :

    defois je comprend la revolte des collegiens
    j’ai 39 ans et maman de deux garçon un de 15 ans et un de10 ans
    celui de 15 viens d’être accuse d’avoir lancer un bout de stylo au visage de son prof svt
    il a ete esclu du 23 octobre et es passer un conseil le 19 octobre
    le professeur ne la pas vu ni entendu car elle la reçu du couloir e ils etait 60 prsent a ce moment la pas de preuve et jamais de mot d’avertissement et bien la sanction renvoi definitif
    je vomir leur pouvoir car ils son juges et partis et on gacher sa vie futur d’hommes
    j’ai super peur pour son avenir car nous venons de perdre notre neveu qui vient de se pendre
    je suis aneanti degouter ,et une aversion contre l’education
    courage a vous tous
    muriel

    • carole dit :

      je viens moi aussi de recevoir une lettre d’exclusion de 2 jours pour mon fils de 14 ans
      cela pour un sale mome qui jette des boulettes et bien sur mon fils est accusé car il est deja catalogué depuis la 6eme comme « élève à problèmes »
      il proteste auprès de la prof qui s’en fout
      le sale mome remet ca et la mon fils se lève pour lui arracher sa sarbacane s’en suit bagarre et 2 jours de renvoi
      Le problème c’est qu’il a déja été exclu une semaine pour des « bêtises » vraiment mineures et qu’il galère vraiment en classe tout cela entraine du retard suplémentaire
      je n’en peux plus de ce collège et des profs et autres dirigeants intouchables et qui ont tous les droits mais que faire je pense contacter l’inspection d’académie
      qui a une sugestion ??

  5. abdou dit :

    la sanction doit etre inflegee a certains éleves au cours de la leçon car elle permet de metre de l’ordre dans la getion de la classe. aussi permet -elle de faire avancer l’s eleves pour un apprentissage efficace et positif.ùais certains eleves s’opposent a cette santion soit par saforme; par sa nature .l’enseignant se trouve perturbé entre le suivi du cours et le fait de mettre de l’ordre dans la classe.
    la sanction est un élément pedagogiqe mais elle doit etre expliqué aux eleves qui sont punis et ils doivent conprendre son but.

  6. Abdou.Mbarek dit :

    la sanction doit etre inflegee a certains élèves au cours de la leçon car elle permet de metre de l’ordre dans la getion de la classe. aussi permet -elle de faire avancer les élèves pour un apprentissage efficace et positif mais certains élèves s’opposent à cette santion soit par saforme; par sa nature et par sa diversité .l’enseignant se trouve perturbé entre le suivi du cours et le fait de mettre de l’ordre dans la classe.
    la sanction est un élément pédagogiqe mais, elle doit etre expliquée aux élèves qui sont punis .Ils doivent conprendre son but.
    la sanction ne doit jamais etre adresser à plusieurs apprenats à la fois car ce geste peut créer des faits indesirables en classe .

  7. lin dit :

    comme la plupart des gens je suis d’accord sur le fait que quand il y a « faute » il y a santion.le tout c’est que pour que cela ait 1sens il faut que la sanction soit appropriée.mon fils éleve de 6eme a aussi écopé d’une sanction que je trouves bien lourde :2 eleves se battaient et il a filmé avec son portable resultat renvoyé 8 jours!!!!

  8. Abdou Mbarek dit :

    Certainement ,les enseignants adressent des sanctions à leurs élèves a cause de leurs incivilités au sein de la classe.Pour refuser ,les élèves sy’opposent . Cette attitude crée des conflits entre ces protagonistesqui ne se terminent pas.Ils persistent souvent en classe et c’est difficile de le surmonter. Pour trouver des solutions à ce maletendu , il faut céer au sein de l’école un organisme hétèrogène pour un écoute aux élèves qui ont ce genre de problèmes .Le but est de régler ces malentendus.

  9. Abdou Mbarek dit :

    Certainement ,les enseignants adressent des sanctions à leurs élèves a cause de leurs incivilités au sein de la classe.Pour refuser ,les élèves sy’opposent . Cette attitude crée des conflits entre ces protagonistesqui ne se terminent pas.Ils persistent souvent en classe et c’est difficile de le surmonter. Pour trouver des solutions à ce maletendu , il faut céer au sein de l’école un organisme hétèrogène pour un écoute aux élèves qui ont ce genre de problèmes .Le but est de régler ces malentendus.

    najib156@hotmlail.com

  10. Abdou Mbarek dit :

    Que faire pour ubee démocratie scolaire?
    La démocratie scolaire est considérée ,selon leschercheurs pédagogiques comme un débat que les enseignants et les décideurs envisagent au sein des établissements scolaires. Deplus,ils constatent ,dans la vie scolaire qu’il n’y éxiste pas des pratiques démoctatiques dans les établissements et surtout dans la gestion des programmes pédagogiques,au cours de différents conseils guidéspar le corps éducatif .Eneffet,ce fonctionnement paralyse l’appretissage de la citoyenneté dont les élèves sont des demandeurs,malgrès leurs bonnes volantés,leurs intentios. la multiplication des instances,des organes, des parlements de jeunes , des conseils administratifs, l’école n’a pas concrétement abouti à un vrai apprentissage de la démocratie scolaire au milieu des établissements .Les élèves ne sont pas perçus comme des personnes , des adultes dans la vie scolaire.Or ces derniers sont vus sous l’angle de la représentation,de la perception des adultes.Deplus,ces jeunes élèves n’exercent absolument pas leurs droits et leurs obligations car les adultes ne leurs en permet pas.
    au cours des conseils administratifs,conseils pédagogiques… la voix des élèves et cruciale et signifiante.Toutefois,elle est cofisquée par le pouvoir de l’ensignant et de la pédagogie. La voix des jeunes peuvent contribuer à un affaiblissment de l’autorité et du pouvoir des enseignants .Placer les élèves comme réspensable,est un devoir dans le but d’apprentissage de la citoyenneté ,de leurs plénitude et de la préparation de leur vie d’adulte afin qu’ils soient de vrais acteurs et non pas sulement des consomateurs des savoirs ,des connaissances différentes.
    Les élèves se trouvent devant des contraintes telle qu’une pédagogie qui ne répond pas aux besoins de ces apprenants.l’autorité, le pouvoir des enseignants empêchent totalement les élèves à s’engager au sein des établissements . Ces obstacles continuent fort et bien à bloquer leurs désirs ,leurs plaisirset leurs motivations. Abdou Mbarek najib156@voila.fr

  11. Jean-Pierre Lachaud dit :

    Doucement là! parler de démocratie scolaire, et puis quoi encore? C’est pas les élèves qui vont commander les profs! et d’ailleurs, les profs font bien de renvoyer les voyous qui empechent les bons d’avancer. Faudrait créer un collège spécial Racailles et au moins on serait tranquilles!

    • Yann dit :

      On devrait nommer M. Lachaud principal du collège spécial Racailles dont il souhaite la création. Il pourrait de visu constater la viabilité d’une telle approche :-).

  12. Ben Kenobi dit :

    Monsieur Lachaud > Ne tombons pas dans les extrémismes non plus… vos opinions n’engagent que vous.

  13. Jean-Pierre Lachaud dit :

    Monsieur Ben Kénobi, je m’y connais moi car je suis Principal dans un collège et hier encore quelqu’un a mis de l’encre dans le caleçon de son camarade! je l’ai renvoyé pour 3 jour et j’en suis fier

    • Ben Kenobi dit :

      Qu’il y ait des sanctions, c’est normal… mais qu’elles soient appropriées. En outre, mon désaccord portait surtout sur le fait qu’une sanction ait été préjudiciable à un élève non concernée par celle-ci… un dommage collatéral en quelque sorte. Mais ça on n’y pense pas beaucoup.

      • salima dit :

        mon enfant vient d etre exclu definitif je trouve inadmissible un enfant de dix ans en 6e la pedagogiqaue en france est nul y compris le systeme les profs ne s interesse plus a l enfant mais au quota de l etablissement dommage a nos enfants cest la societe qui en fait des delinquants bravo l academie francaise educatif vous etes en bonne voie salima

        • Mag dit :

          Moi je suis hors de France et nous n’avons qu’un seul college Français et je rejoins ce que tu dis !!
          Moi ils ont renvoyé mon fils de 14 ans pour avoir lancé un avion en papier……… je suis confrontée à des abus de pouvoir écœurant tous ça par orgueil et pour donner un exemple dans son collège, mon fils est en rupture scolaire depuis maintenant 23 jours et l’établissement ne voulant pas me donner la notification d’exclusion pour le moment je ne peux même pas l’inscrire aux cours par correspondance
          C’est une honte, mon fils est en désœuvrement total je travail et suis seul avec lui, la journée je suis au bureau et mon fils est peut etre en train de devenir un délinquant grâce au système 🙁 vive la France pays de droit pour les autres !!!

  14. Jean Pierre Lachaud dit :

    En effet, je suis d’accord avec vous le professeur doit veiller à ne pas mettre un élève non concerné dans un conflit! vous avez tout à fait raison

  15. geraldine dit :

    mon fils de 6 ans en cp a participer a une bagare et la directrice ma suggere de l esclure de l ecole 1 jour . en sachant q aucun adulte a assister a la scene . je pense que la sanction est innadaptee pour son age et je crois q elle a du prendre un savon des parents de la sois disant victime , et pour leur faire plaisir virer mon fils 1 jour .

  16. roger dit :

    bonjour.mon fils de 14ans c est fait exclure du college une apres midi « pour bagarre qui aurait pu degenerer si il n y avait pas eu l intervention d un surveillant ».
    mon fils c est dirigé avec ses copains vers un groupe de garçons et lui a lancé des plaisanteries qui n ont pas faire rire l eleve.du coup celui ci a insulté mon fils qui lui a reagit en lui crachant dessus et l autre a reriposte en le giflant.
    resultat mon fils etant une cocotte minute il a explosé et les surveillants les ont separé.mon fils c est sauvé de l etablissement et m a appellé pour m expliqué.la CPE elle m a appellé aussi et je suis alleée au college pour une convocation au bureau de la proviseur avec les deux eleves.
    resultat exclu tous les 2 du college pour la demi journee et j ai ajouté qu ils devaient faire un devoir sur la violence excessive de ce qui c est passé et dire ce qu ils en pensent(de la situation,commenbt ils auraient pu l eviter,la sanction,ce qu ils eviteront,et les risques si ils se rebagarrent de nouveau) pour ne pas qu ils croivent que l exclusion c est les vacances.
    j essaye de faire comprendre que riposter a des mots par la violence physique cela ne resourd rien a par des consequences graves si personne n intervient et cela se retrouve notifié dans le dossier scolaire et le suivra dans son cursuce scolaire.je lui aussi expliquée que l humour des uns n est pas forcement celui des autres et que si certains ne l accepte pas (mon fils inclu)la situation peut se retourner contre celui qui a commencé.je ne suis pas intrensigeante m

  17. roger dit :

    mais il y a des situation ou quand en tant que parent on ne c est pas forcement ce qui c est deroulé,il ne faut pas aller forcement dans le sens de notre enfant car au college notre enfant est different face aux autres.et ce qui peut paraitre benin pour nous ne l est pas forcement pour les enfants.et si l on excuse(en comprenant sa reaction) leur comportement meme a priorit benin pour eux c est la porte ouverte a la provocation qui peut vite degenerer surtout a cet age la.
    je fais comprendre a mon fils (pour cette situation)que si ce meme eleve etait venu vers lui avec des plaisanteries qui ne lui aurait pas plus il aurait reagit pareil.mais que cela n excuse pas le comportement des deux.que dans la vie ils rencontreront des gens qu ils n aimeront pas forcement et qu ils ne vont pas pouvoir se battre avec tous. et la prochaine fois je demanderai un travail d interet general qu ils feront ensemble.je ne suis ni intrensigeante ni punitive mais il y a des situations qui demandent qu elles soient prisent au serieux meme benin (je le repete)pour nous parents.pour info je ne suis de l education nationale(lol).ah oui mon fils aussi a des difficultes scolaire mais cela ne le dispense pas des sanctions et ses leçons en retard il doit les ratraper(pour verifier demandez les coordonnees du parent d eleve de la classe qui vous les point que votre enfant a manqué ainsi vous pourrez verifier et meme dans le doute faire un mot a signé au prof concerné pour qu il verifie que votre enfant a bien ratrappé le cour).c est pas exessif c est une surete pour eviter le retard et que votre enfant comprenne que vous etes derriere lui pour sa scolarite.voila

  18. kb dit :

    Bonsoir à tous,

    Je réagis bien tardivement à ces échanges.
    Nous sommes nous mêmes « victimes » d’une exagération de sanction pour mon fil éléve de 4ieme dans un collége à cergy.
    Ils ont été vus en train de porter un éléve à 3. L’éléve porté rigolait en l’occurence. Sanction d’exclusion 3 jours ! Pour éléve certes pas parfait mais avec un comportement quasi exemplaire dans un collége trés difficile du 95.
    Bizarrement, l’attitude du nouveau staff a changé envers mon enfant depuis que j’ai eu le malheur de contester la non attribution des félicitations (ni même encouragements ou compliments) avec une moyenne générale de 15,4 et une statisfaction de la grande majorité des professseurs. Décision d’ailleurs contestée par le professeur principal. Ca n’a pas plu et boum !
    Depuis, sanctions et punitions pour un oui pour un non. Par contre, pour les pires, bien plus malins, le sentiment d’une certaine compassion.
    Plus je conteste et plus on subit !
    Il y a vraiment certains corps de métier qui ne suuporte pas la critique même constructive..
    je ne sais plus quoi faire. Il sont en train de le détruire à petit feu. Il a été hospitalié en urgence à l’issu du dernier conseil de classe..

    NB : Je ne suis pourtant pas un contestaire dans l’âme