La puce à l’oreille de Georges Feydeau

Publié le 13 avril 2006 par  

L'affiche de la Puce à l'oreilleDimanche, je suis allé au théâtre voir une pièce de Georges Feydeau, La puce à l’oreille, interpêtée par Le Masque de Sganarelle, troupe amateur de Déols.
Je les aime beaucoup et pas seulement parce que des amis en font partie mais surtout pour leur véritable talent de comédiens… Ils ont tous l’étoffe de professionnels.
Chaque fois que je vais voir une de leur pièce, je suis certain de passer un très agréable moment. Ce fût encore le cas cette fois-ci. Les voir jouer est toujours un réel plaisir.

Pour ne pas m’étendre en long discours, voici le pitch de cette pièce :

L’ardeur conjugale de Victor-Emmanuel Chandebise subit momentanément une éclipse. Cela met la puce à l’oreille de son épouse qui suppose un changement de lit. Elle décide de lui tendre un piège en lui envoyant une lettre écrite par une de ses amies. Cette lettre donne rendez-vous dans un hôtel pour amours clandestines. Chandebise va y envoyer son ami, le beau Tournel. Le neveu, l’ami médecin, le mari de l’amie, et Chandebise lui-même et tous les autres personnages vont se retrouver à l’hôtel et vivre ainsi des péripéties hautement rocambolesques. Et, pour corser le tout, Poche, l’employé de l’hôtel, est le sosie de Chandebise !

Durant les 3 heures de spectacles, nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer. En effet, de quiproquos en rebondissements en tous genres, il n’y a pas un instant où l’on ne rit pas. Le rythme soutenu de l’histoire et de l’interprétation ne permet aucun repos… seul l’entracte nous en a autorisé un.

Un bon vaudeville comme on les aime !


WordCamp Paris 2015, J’y serai ! Et vous ?

Les commentaires sont clos.