Combustion – Patricia Cornwell

Publié le 15 juin 2006 par  

Combustion de Patricia CornwellRoman policier où l’action et le suspens sont les marques de l’intrigue, Combustion de Patricia Cornwell ne permet aucun repos au lecteur.
L’histoire paraît simple de prime abord mais on se rend vite compte de la complexité de la situation.

En effet, nous suivons Kay Scarpetta, médecin-légiste pour le compte d’une agence gouvernementale américaine. Elle enquête sur une série d’incendies criminels dans lesquels des meurtres sont camouflés par les flammes. Elle acquiert vite la conviction que Carrie Grethen, son ennemie jurée se cache derrière ces événements. Mais, Lucy, la nièce de Kay est prise pour cible par cette femme qui vient de s’évader de sa prison de New York. L’affaire devient alors davantage personnelle aux yeux de Kay. L’enquête ne fait pourtant que commencer et lui réserve encore beaucoup de mauvaises surprises…

Le début du roman est assez difficile à suivre et est donc vite ennuyeux. Les personnages ne sont pas suffisamment décrits, on ne sait donc pas précisément à qui on a affaire. Je suppose qu’il faut avoir lu les précédents romans de l’écrivain mettant en scène ces mêmes héros pour y voir plus clair. Malgré tout, la compréhension de l’histoire n’est pas compromise si on n’a pas lu les épisodes précédents (ce qui est mon cas). De plus, il y a peu d’action dans les premières pages ce qui fait qu’on s’ennuit vite.
Mais il ne faut pas s’arrêter là car la suite est bien plus passionnante. L’enquête prend vite de l’ampleur et les rebondissements sont légions.
Les personnages deviennent au fil du temps intéressants et parfois émouvants. Chacun à son histoire, chacun à une existence propre. Ils sont très complets et riches.
Mais le talent de Patricia Cornwell n’est pas uniquement dans la création de personnages forts, il est plutôt dans la précision des descriptions réalisées.
Nous sommes plongés voire immergés dans l’univers professionnel du Docteur Scarpetta… au sens propre du terme. En effet, ces descriptions de l’environnement médico-légal sont extrêmements précises. Chaque aspect des autopsies est minutieusement expliqué dans ses moindres détails et il en va de même pour les scènes des différents crimes et autres lieux de l’action.
Il y a vraiment tout le nécessaire pour faire le bonheur d’un réalisateur de cinéma. On croirait presque lire un scénario de film tellement c’est précis et détaillé. D’ailleurs, il semblerait que des projets allant dans ce sens soient en discussion…
A tel point qu’un journaliste du Figaro Magazine dit, au dos du livre, que ces descriptions pourraient servir à des étudiants en médecine.

Pour conclure il s’agit d’un bon bouquin, pas parfait mais distrayant et c’est bien là qu’est l’essentiel. Quand on le commence on veut malgré tout connaître le dénouement de l’histoire…


WordCamp Paris 2015, J’y serai ! Et vous ?

Les commentaires sont clos.