Une loi qui sent le purin à plein nez

Publié le 9 septembre 2006 par  

Hier, j’ai eu la surprise d’apprendre qu’une loi assez particulière était entrée en vigueur depuis le 1er juillet 2006 dans l’indifférence presque générale. Pourtant, bien qu’elle semble assez anodine, on se rend vite compte qu’un nouveau pas législatif vient d’être franchi.

Cette loi, n°2006-11 du 5 janvier 2006 d’orientation agricole interdit tout simplement les fabrications « maison » de produits d’entretien pour le jardin tel que le bon vieux purin d’orties de nos grands mères et autres épandages de coquilles d’oeufs broyées, etc. Tout contrevenant est donc passible de peines allant jusqu’à 75 000 euros d’amendes et 2 ans d’emprisonnement.
Ainsi, cette loi indique que seuls les produits bénéficiant d’une autorisaton de mise sur le marché seront effectivement vendables et utilisables. Plus clairement seuls les « pesticides » du marché seront légaux. Les bonnes vieilles recettes traditionnelles de notre patrimoine culturels sont donc à présent hors-la-loi.
Cette abération a été déterrée par Isabelle qui tient le blog eco-echos – développement durable. Je vous conseille son article pour avoir plus de détails sur cette loi à l’odeur décidément fort nauséabonde.

A cela, plusieurs interrogations me traversent l’esprit. D’abord, en cette période où le développement durable est un thème cher à nos élus mais également un leitmotiv international vis à vis de la protection de notre environnement et des générations futures, comment une telle loi peut-elle être possible ? Comment des pesticides industriels et pollueurs peuvent être préférés à des méthodes ancestrales et naturelles qui ont fait leur preuve ? Tout cela parce que ces denières ne rapportent rien financièrement…
Nos élus ne comprennent-ils toujours pas les véritables enjeux qu’imposent le réchauffement climatique ? Pourquoi et comment penser finances quand notre propre santé est en jeu ? Ma grande naïveté me disait que les enjeux communs passaient devant les priorités individuelles ? elle se trompait donc…
Ensuite, encore une fois, on se rend compte combien le lobbying des grands industriels de ce monde influence nos politiques dans leurs décisions. C’est inadmissible. Les lois républicaines ne sont-elles pas faites en premier pour régir et améliorer les conditions de vie en socété de la population ? On a de plus en plus l’impression qu’elles nous oppressent.
Enfin une autre questions qui me taraude, comment une telle loi va-t-elle pouvoir être appliquée à l’échelle individuelle ?
Comme je disais en réaction à cette information sur un autre blog, y aura-t-il des descentes de la Police chez ma grand-mère très friande de ce genre de pratique ! Je vois ça d’ici : Madame, vous êtes en état d’arrestation pour fabrication illégale de purin d’orties et épendage abusif de fécules de pomme de terre dans votre jardin. Vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra et sera retenu contre vous lors de votre jugement !

Mais où va-ton ?

Et comme le souligne justement Damdam dans son article, si cela continue, on ne pourra même plus faire à manger avec nos propres produits issus du potager familial. Il faudra bientôt tout acheter et consommer que du pré-emballé sous vide sans saveur ni odeur aux composés douteux…

Pour plus d’informations, consultez aussi l’article du Monde citoyen.


WordCamp Paris 2015, J’y serai ! Et vous ?

Commentaires

4 Réponses pour “Une loi qui sent le purin à plein nez”
  1. raymond dit :

    Cette loi déshonore ceux qui l’ont votée.

    Voila le « travail » que font nos hommes politiques, pour lequel nous les payons grassement !

    Moi je dis que voter un truc totalitaire comme ça mérite la prison à vie car ce sont des dangers publics.

  2. Alba dit :

    Je n’en avais pas entendu parler, mais je ne m’étonne plus vraiment des concessions faites aux multinationales. Que ce soit les OGM ou les MP3, vous n’avez qu’un seul droit : celui de payer…

    Sur le même thème, il faut savoir qu’il est tout aussi interdit de vendre des graines récoltées soi-même, et ce depuis longtemps. Vous avez juste encore le droit de les utiliser à titre privé. Pour l’instant. 😉

    Réglementation des semences : http://www.graines.org/article.php3?id_article=7

  3. Charm dit :

    Que reproche t’on aux pesticides naturel

  4. Ben Kenobi dit :

    Charm > C’est aussi la question que je me posais… si ce n’est qu’ils sont considérés comme faisant de la concurrence déloyale aux produits commerciaux…

    Si quelqu’un a plus d’informations à ce sujet, je suis preneur.