L’Ame du Mal – Maxime Chattam

Publié le 8 novembre 2007 par  

L’Ame du Mal - Maxime ChattamC’est encore d’un thriller dont je vais vous parler dans la suite de cette note. Il s’agit de l’Ame du Mal écrit pas Maxime Chattam.
Si vous êtes des fidèles de séries TV telles que Les Experts, NCIS ou autres séries du genre vous devriez apprécier ce roman qui relate une histoire de ce genre.

Une histoire bien sombre dont la ville de Portland, dans l’état de l’Orégon aux Etats-Unis, est le théâtre. Un tueur en série vite surnommé le Bourreau de Portland démembre ses victimes, leur laissant des signes obscurs sur le visage… C’est l’inspecteur-profileur Joshua Brolin qui est mis sur l’enquête. Il fini par retrouver la trace de l’auteur de ces sanguinaire méfaits. D’une balle dans la tête, il met fin à ses agissements… mais un an plus tard tout recommence…

C’est la trame globale de ce roman palpitant qui vous fait suivre les aventures de ce jeune profileur, rejeté par le FBI et qui se retrouve à la Police de Portland.

Mais l’auteur résume ainsi son roman, cela synthétise très bien toute l’histoire en faisant naturellement plané les doutes :

Abandonnés au fond de la forêt ou de hangars vétustes, des cadavres comme on n’en a jamais vu, mutilés de façon rituelle, porteurs de messages cabalistiques semblables à ceux que laissait derrière lui le Bourreau de Portland, avant qu’une balle dans la tête ne vienne à bout de sa carrière…
Le tueur serait-il revenu d’outre-tombe ? S’agit-il d’une secte particulière qui prélève toujours les mêmes morceaux du corps de ses victimes pour d’étranges cérémonies ?
Des bibliothèques ésotériques aux égouts de la ville, l’inspecteur Brolin et une jeune étudiante en psychologie plongent dans une enquête infernale, tandis que la police scientifique et la médecine légale se perdent en conjectures.

Et peu à peu, des brumes mystérieuses de la Willamette River va surgir un secret effroyable que nos deux limiers devront affronter au péril de leur âme.

L’Ame du Mal : un suspense implacable, un rythme palpitant, des découvertes hallucinantes, un dénouement spectaculaire et jusque-là, pour le lecteur, pas une seconde de répit.

Des personnages pleins de vie auxquels on s’identifie rapidement mettent en scène cette aventure. On est emmené dans les paysages urbains et forestiers de Portland avec détails et descriptions qui nous font tout de suite imaginer le décor dans ses moindres recoins.
L’auteur est très précis sur tous les faits, les lieux visités et surtout pour expliquer le travail et les méthodes des agents de Police pour mener l’enquête. Aussi bien sur le terrain que lors des analyses en laboratoires. On est vite plongé dans l’histoire et dans l’univers dressé par l’auteur. On devient pressé de tourner les pages pour découvrir la suite… et savoir ce qui arrive aux protagonistes. Lorsque l’on pose le livre, l’attente pour le reprendre est alors très longue !
Plus l’enquête progresse, plus le mystère s’épaissit, de nouvelles pistes apparaissent, d’autres sont écartées.
Notons que le style d’écriture n’est pas lourd. La précision que l’auteur s’emploie a conserver n’est pas au détriment de la qualité rédactionnelle, bien au contraire.

Les personnages sont vraiment attachants, tous ont une histoire qui nous permet de savoir comment ils vivent, d’où ils viennent et ce qu’ils font. Le récit est clairement déroulé, on passe d’une scène à l’autre sans jamais perdre de vue ce qui se passe ailleurs… Tout s’enchaine à un rythme incroyable.
Du suspens, il y en a du début à la fin.

Si vous aimez les romans policiers, celui-ce devrait vous tenir en haleine. Attention tout de même à ceux et celles qui n’auraient pas le cœur bien accroché. Certaines scènes bien décrites pourraient heurter la sensibilité des plus fragiles…


WordCamp Paris 2015, J’y serai ! Et vous ?

Les commentaires sont clos.