Spéciale Burquette sur Kroniks.net

16 février 2011 par  
Classé dans Livres - BD - Lectures..., Non classé

Commentaires fermés sur Spéciale Burquette sur Kroniks.net

Découvrez notre spéciale Burquette et Francis Desharnais sur Kroniks.

Kroniks se met en 4 pour une spéciale « Burquette et Francis Desharnais ». Les connaisseurs le reconnaitront… les autres venez vite découvrir Kroniks et notre événement exclusif :

C’est par ici : http://www.kroniks.net/

Comment lis-je ?

22 septembre 2009 par  
Classé dans Livres - BD - Lectures...

Une bibliothèque rouge

Une bibliothèque rouge

C’est Arnaud qui me pose la question. Je vais donc me soumettre à la questionnette.

Une fois n’est pas coutume, me revoici taggé pour poursuivre une chaîne littéraire. Je vais tâcher de m’y atteler, même si depuis ces derniers temps j’ai pas beaucoup lu. Non pas à cause d’un manque d’envie, bien au contraire, mais plutôt du au fait que je ne prenne pas le temps de me plonger dans un nouveau roman. Un exemple, mon dernier livre, dont je vais certainement parler ci-dessous… j’ai mis près de 18 mois pour le finir… Rassurez-vous, c’est juste parce qu’il restait sur mon chevet et que je n’y touchais pas ! (pas le temps !) 😛
1. Plutôt corné ou marque-page ?
Je préfère les marque-pages. Je n’aime pas abimer un livre.

2. As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?
Plusieurs fois… souvent quand j’étais plus jeune d’ailleurs.

3. Lis-tu dans ton bain ?
Non, je prends des douches…

4. As-tu déjà pensé à écrire un livre ?
Oui. Je l’ai d’ailleurs commencé. C’était en 1997, j’avais alors 16 ans. J’en suis à la quatrième page ! Manque d’imagination, d’originalité et bien sur de temps à y consacrer… mais je ne perds pas espoir de le reprendre un jour…

5. Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?
J’aime bien. Ca permet de se plonger dans une histoire longue tout en pouvant prendre des pauses entre les différents tomes.

6. As-tu un livre culte ?
Je ne sais pas si c’est mon livre culte (je ne le pense pas vraiment en fait), mais je dirais Da Vinci Code de Dan Brown dans le sens où c’est avec lui que j’ai renoué avec la lecture que j’avais alors abandonné depuis plusieurs années.

7. Rencontrer ou non l’auteur du livre ?
Je crois n’avoir jamais rencontré d’auteurs que j’ai lu… si ce n’est un jour mais il s’agissait d’auteurs de BD. Mais l’expérience est sympa, cela permet de discuter de leurs origine et de leurs sources d’inspiration.

8. Aimes-tu parler de tes lectures ?
Oui, surtout avec des gens qui ont lu les mêmes bouquins que moi. On compare nos points de vue…

9. Comment choisis-tu tes livres ?
Le bouche à oreille certainement, la publicité, et surtout le hasard…

10. Aimes-tu relire ?
Non, un livre lu est un livre lu.

11. Une lecture inavouable ?
Je ne crois pas.

12. Des endroits préférés pour lire ?
Dans mon lit. Dans le train ou encore dans le métro lors de mes déplacements dans la capitale.

13. Un livre idéal serait pour toi ?
Un livre dans lequel je prends littéralement la place du héros au fil des pages.

14. Lire et manger ?
La rare et peut-être même seule fois où cela a du m’arriver, c’est avec Da Vinci Code… je le lisais même en marchant dans la rue !

15. Lecture en silence, en musique, peu importe ?
Plutôt en silence.

16. Le livre te tombe des mains, tu vas quand même jusqu’au bout ?
Je fini toujours un livre que je commence… même lorsque je n’accroche pas. Ne me demandez pas pourquoi c’est comme ça. Je me dis que ce sera peut-être mieux à la prochaine page. Le seul livre que j’ai jamais pu lire en entier c’est « Idée d’une histoire universelle d’un point de vue cosmopolite » d’Emmanuel Kant. C’était au-delà de mon pouvoir !

17. As-tu un livre culte ?
Tiens le créateur de ce questionnaire radote, il doit se faire vieux !

18. L’auteur que tu regrettes de ne pas avoir lu ?
Isaac Asimoc, Isaac Asimov, célèbre auteur de science-fiction, mais ce n’est que partie remise. Egalement J.R.R. Tolkien, le célèbre auteur de la trilogie « Le Seigneur des Anneaux » mais là aussi, ce sera pour plus tard.

19. Ton livre de chevet tout de suite ?
Actuellement, aucun en cours… mais le dernier était « Et un jour des choses terribles… » de Laurent Botti. Il faut d’ailleurs que j’en parle sur ce blog… un bon thriller bien glauque, avec un soupçon de mystère et de surnaturel, très sympa ! Restez connecté donc !

Crédit photo : Flickr

Un livre en chaîne…

The Da Vinci Code - Dan Brown

The Da Vinci Code - Dan Brown

Des chaînes, j’en fais pas beaucoup, mais pour une fois qu’un autre blogueur me tague pour en poursuivre une, alors je me plie à sa demande.

Le blogueur en question est Arnaud Clément, Adjoint au maire de Châteauroux, en charge des affaires scolaires notamment.
Il s’agit d’une chaîne plutôt littéraire.

Tout d’abord voici le réglement de ce « jeu » :

1. Citer la personne qui vous a « tagué ».
2. Indiquer le règlement du jeu.
3. Choisir un livre et l’ouvrir à la page 123.
4. Recopier à la cinquième ligne les cinq lignes suivantes.
5. Indiquer le titre du livre, le nom de l’auteur, de l’éditeur et l’année d’édition.
6. Taguer quatre personnes et les prévenir sur leurs blogs.

Le livre que je choisi est Da Vinci Code, le célèbre roman de Dan Brown que j’avais dévoré il y a 3 ans. Malgré les polémiques qu’il avait alors engendré j’avais beaucoup aimé l’histoire. Ce livre est paru en 2004 aux éditions JC Lattès.

Voici donc les fameuses lignes réclamées par le jeu. J’ouvre la page 123. A partir de la ligne 5 on peut lire cela :

[…] le renoncementà tout bien matériel lui avaient parus légers après la pauvreté qu’il avait connue enfant, et les sévices sexuels qu’il avait subis en prison.
C’était la première fois qu’il revenait en France depuis son arrestation. Il avait l’impression que sa patrie le mettait à l’épreuve, […]

En fait ce passage correspond au moment où Silas (la main armée du Maître, le méchant de l’histoire) s’apprêtent à entrer dasns l’église Saint-Sulpice à Paris. Il recherche la fameuse « clé de voûte »… Mais je ne vais pas en dire plus pour celles et ceux qui n’auraient pas encore lu cette aventure.

Le réglement ci-dessus indique que je dois taguer 4 personnes qui devront réaliser le même exercice sur leur blog respectif.
J’ai donc choisi des personnes et des blogs complètement différents afin de voir quels types de livres seront choisis par chacun. Pour certains je pense que ça pourrait être drôle… à voir donc.
Ainsi, je passe le relais à Michel, John, Hubert et Joëlle. Et tant pis si c’est pas le genre de sujet qu’ils abordent sur leurs blogs habituellement. 😀

L’Ame du Mal – Maxime Chattam

8 novembre 2007 par  
Classé dans Livres - BD - Lectures...

Commentaires fermés sur L’Ame du Mal – Maxime Chattam

L’Ame du Mal - Maxime ChattamC’est encore d’un thriller dont je vais vous parler dans la suite de cette note. Il s’agit de l’Ame du Mal écrit pas Maxime Chattam.
Si vous êtes des fidèles de séries TV telles que Les Experts, NCIS ou autres séries du genre vous devriez apprécier ce roman qui relate une histoire de ce genre.

Une histoire bien sombre dont la ville de Portland, dans l’état de l’Orégon aux Etats-Unis, est le théâtre. Un tueur en série vite surnommé le Bourreau de Portland démembre ses victimes, leur laissant des signes obscurs sur le visage… C’est l’inspecteur-profileur Joshua Brolin qui est mis sur l’enquête. Il fini par retrouver la trace de l’auteur de ces sanguinaire méfaits. D’une balle dans la tête, il met fin à ses agissements… mais un an plus tard tout recommence…

C’est la trame globale de ce roman palpitant qui vous fait suivre les aventures de ce jeune profileur, rejeté par le FBI et qui se retrouve à la Police de Portland.

Mais l’auteur résume ainsi son roman, cela synthétise très bien toute l’histoire en faisant naturellement plané les doutes :

Abandonnés au fond de la forêt ou de hangars vétustes, des cadavres comme on n’en a jamais vu, mutilés de façon rituelle, porteurs de messages cabalistiques semblables à ceux que laissait derrière lui le Bourreau de Portland, avant qu’une balle dans la tête ne vienne à bout de sa carrière…
Le tueur serait-il revenu d’outre-tombe ? S’agit-il d’une secte particulière qui prélève toujours les mêmes morceaux du corps de ses victimes pour d’étranges cérémonies ?
Des bibliothèques ésotériques aux égouts de la ville, l’inspecteur Brolin et une jeune étudiante en psychologie plongent dans une enquête infernale, tandis que la police scientifique et la médecine légale se perdent en conjectures.

Et peu à peu, des brumes mystérieuses de la Willamette River va surgir un secret effroyable que nos deux limiers devront affronter au péril de leur âme.

L’Ame du Mal : un suspense implacable, un rythme palpitant, des découvertes hallucinantes, un dénouement spectaculaire et jusque-là, pour le lecteur, pas une seconde de répit.

Des personnages pleins de vie auxquels on s’identifie rapidement mettent en scène cette aventure. On est emmené dans les paysages urbains et forestiers de Portland avec détails et descriptions qui nous font tout de suite imaginer le décor dans ses moindres recoins.
L’auteur est très précis sur tous les faits, les lieux visités et surtout pour expliquer le travail et les méthodes des agents de Police pour mener l’enquête. Aussi bien sur le terrain que lors des analyses en laboratoires. On est vite plongé dans l’histoire et dans l’univers dressé par l’auteur. On devient pressé de tourner les pages pour découvrir la suite… et savoir ce qui arrive aux protagonistes. Lorsque l’on pose le livre, l’attente pour le reprendre est alors très longue !
Plus l’enquête progresse, plus le mystère s’épaissit, de nouvelles pistes apparaissent, d’autres sont écartées.
Notons que le style d’écriture n’est pas lourd. La précision que l’auteur s’emploie a conserver n’est pas au détriment de la qualité rédactionnelle, bien au contraire.

Les personnages sont vraiment attachants, tous ont une histoire qui nous permet de savoir comment ils vivent, d’où ils viennent et ce qu’ils font. Le récit est clairement déroulé, on passe d’une scène à l’autre sans jamais perdre de vue ce qui se passe ailleurs… Tout s’enchaine à un rythme incroyable.
Du suspens, il y en a du début à la fin.

Si vous aimez les romans policiers, celui-ce devrait vous tenir en haleine. Attention tout de même à ceux et celles qui n’auraient pas le cœur bien accroché. Certaines scènes bien décrites pourraient heurter la sensibilité des plus fragiles…

Ratafia – Tome 1 à 3

19 octobre 2007 par  
Classé dans Livres - BD - Lectures...

Commentaires fermés sur Ratafia – Tome 1 à 3

Mon nom est CapitaineTitre : Ratafia
Tome 1 : Mon nom est Capitaine
Tome 2 : Un Zèle imbécile
Tome 3 : L’Impossibilité d’une île
Genre : Pirates débiles
Auteurs : Nicolas Pothier (Scénario) – Frédérik Salsedo (Dessins) – Greg Salsedo (Colorisation)
Edition : Treize étrange
ISBN : 2-7459-1664-5 ; 2-7459-1944-X ; 2-7459-2155-X
46 planches

Un zèle imbécileVous aimez les pirates ? Vous aimez les histoires de pirates ? Vous adorez les histoires très cons, les jeux de mots les plus improbables mais toujours bien placés ? Alors Ratafia est fait pour vous !

Ratafia conte les (més)aventures d’une bande de pirates qui se retrouvent avec un nouveau capitaine du jour au lendemain. En effet, celui-ci a joué (et donc perdu) son propre bateau et son équipage au poker ! Lorsqu’un inconnu surgit à bord et se dit être le nouveau capitaine de la Kouklamou (c’est le nom du fameux bateau) c’est le début d’une sacré épopée.

L'impossibilité d'une îleD’autant qu’il faut souligner qu’en plus du bateau et son équipage, l’inconnu remporta également 9 cartes au trésors. C’est d’ailleurs ces dernières qu’il va proposer d’échanger contre le titre de capitaine du navire. Le mousse est le premier à accepter la nouvelle donne, alléché par la découverte de trésor…
Ainsi, les voilà reparti vers le large en quête de nouvelles aventures et surtout de nouveaux trésors… Le capitaine préférant rester dans sa cabine…

Notons que tout ceci serait trop facile si l’ancien capitaine n’était pas déterminé à retrouver son bateau et ses anciens pirates.

Le même résumé par bedetheque.com:

Le Capitaine Charles est furibard ! Il a perdu au poker son bateau – la Kouklamou -, son équipage de pirates, et surtout ses 9 précieuses cartes au trésor. Celui qui a remporté le pactole est un mystérieux marin qui va réussir à se faire accepter par l’équipage, en leur proposant un marché : il devient le capitaine officiel de la Kouklamou en échange des cartes au trésor ! Faut dire qu’il est bizarre, ce nouveau capitaine : il se fiche éperdument des trésors et passe son temps à lire, chanter, sculpter et peindre le perroquet ! Quoi qu’il en soit, l’équipage, avec à sa tête le bouillant Romuald, accepte le marché. Les voilà donc partis à la chasse aux trésors, sans savoir que le capitaine Charles est à leur poursuite…

une planche du tome 1Le ton est donné, les aventures vont s’enchainer de jeux de mots en références diverses et de calembours en quiproquo…

Le tout est tellement stupide et bidonnant que j’ai vraiment adoré ces albums. J’ai beaucoup ri, d’autant que chaque planche, chaque case et même chaque bulle regorge d’expressions à mourir de rire.
Exemple : « Dimanche, sanglant dimanche, ils s’en souviendront ces irlandais » ou encore « Il renait des cartes ! » et y en a encore beaucoup d’autres à découvrir.

Et comme dirait D.W. dans sa chronique sur Post-Posse.info :

Et vous que feriez-vous si vous deveniez capitaine d’un bateau pirate ?

Pour suivre l’actualité de cette série dirigez-vous sur leur site et leur blog officiels.

Crédits images : bedetheque.com

Page Suivante »