Retour sur le concert de Deep Purple

Deep PurpleComme on dit, mieux vaut tard que jamais ! Ainsi, le 14 novembre dernier, j’ai participé au concert de Deep Purple au Tarmac à Châteauroux. Je vous avais promis mes photos et un bref retour sur la prestation de ces sexagénaires débordant d’énergie. Dont acte !

Tout d’abord pour ceux qui ne connaitrait pas Deep Purple, vous pouvez consulter le site web officiel, la page sur Wikipédia qui leur est consacrée ou simplement écouter les quelques morceaux ci-dessous, qui sont quelques exemples des titres interprétés au Tarmac :

free music

Maintenant que vous savez mieux qui est ce groupe mythique du courant hard-rock, je vais pouvoir vous dire ce que j’ai pensé de ce concert… et vous dévoiler mes superbes photos (actuellement sur Flickr) prises avec mon Sony Ericsson W810i.

Deep PurpleJ’avoue être allé à ce spectacle sans vraiment connaitre le groupe en question. Du moins, je n’en connaissais que le nom. Je ne savais même pas qu’ils faisaient du hard rock ces gens là ! (oui je sais, honte à moi… j’assume).
Mais finalement cette ignorance ne m’a pas empêché d’apprécier le spectacle, bien au contraire. J’ai même été surpris par la pêche qu’avait encore ce group sur scène. En effet, la moyenne d’âge des stars tournent autour de 60 ans… Tant à propos de la voix que donné le chanteur, ses montées dans les aigus sont spectaculaires, que de leur attitude sur scène. Ils se bougent ! Que ce soit le chanteur, pieds nus, comme les guitaristes (désolé je n’ai pas retenu les noms), ils savent occuper le large espace du devant de la scène qu’ils se sont réservés. D’ailleurs, concernant le décor de la scène, rien de très extraordinaire. Seuls les jeux de lumière assurent l’ambiance. Et quelle ambiance !

Deep PurpleOn sent qu’ils aiment ce qu’ils font, qu’ils s’amusent comme aux premières heures. Le public aime ça et il le montre !
Le public justement, parlons-en ! Bien sûr, beaucoup de têtes grisonnantes, les fans mais aussi les nostalgiques d’une époque plus ou moins lointaine et un peu regrettée qui trouvent un certain plaisir à retrouver leurs idoles… Mais pas seulement. Parmi les spectateurs, on dénombre aussi de la jeunesse (18-30 ans). Une classe d’âge qui a découvert sur le tard (forcément) les accords de ce groupe mythique… mais qui à l’air de très bien apprécier également. J’en suis un exemple. Je ne connaissais pas avant et j’ai été conquis. Le show a été chaud et à la hauteur ! Je suis certes bon public mais la prestation fut de qualité aussi.

Café BertrandBref, Deep Purple n’est pas mort… et la relève est déjà prête côté public.

Juste une brève allusion à la première partie du concert, Café Bertrand, un groupe de rock français. Pour être franc, je n’ai pas du tout aimé ce style de rock et le style du groupe en lui-même. Criard, vulgaire, etc. Pas mon truc quoi… J’ai pris des photos quand même.

Donc rendez-vous sur mon espace Flickr pour voir toutes mes photos du concert en grand.

Allez je vous offre ma vidéo, toujours d’aussi bonne qualité, de Smoke On The Water :

… et pour contempler toutes mes autres vidéos (qualité HD) de cette soirée endiablée, c’est sur DailyMotion.

Inauguration du Tarmac à Châteauroux

Ca y est ! Depuis le 3 novembre 2007 et le concert inaugural donné par Vanessa Paradis, Châteauroux possède enfin une salle multi-activités digne de ce nom. L’Indre a enfin son Zénith !
Son nom, le Tarmac, elle le doit à l’aéroport juste en face, de l’autre côté de la route.

Il faut croire que cette nouvelle salle me porte bonheur. Pourvu que ça dure !

D’abord, la veille du concert de Vanessa Paradis, je me vois offrir 4 places gratuites pour ce dernier… J’ai donc pu en profiter avec 3 amis.
Un concert bien sympathique, qui nous a permis d’apprécier l’excellente qualité de l’acoustique des lieux. Une Vanessa Paradis très en forme et qui sait se donner sur scène a exécuté une prestation de haut niveau. Ce qui ne fut pas pour déplaire au public venu nombreux.

Une loge du Tarmac à ChâteaurouxEnsuite, une semaine plus tard, le 10 novembre 2007, c’est la journée “Portes ouvertes”. L’occasion est donnée au public de visiter ce nouveau monument castelroussin. Accès libre dans la grande salle, bien sûr, mais aussi dans les loges, le public peut s’approprier le Tarmac !
Heureusement, j’y suis allé le matin, il n’y avait pas encore trop de monde. L’après-midi a vu la foule affluer en masse…
En plus de mes photos (disponibles sur Flickr), qui je vous le rappelle, sont prises grâce à mon téléphone mobile (w810i), je vous conseille fortement de voir celles d’Ellie sur Châteauroux c’est fou !
Des démonstrations sportives avaient lieu toute la journée. Du basket, du tennis et surtout du VTT trial avec la participation de Bruno Janin, actuel entraineur de l’équipe de France et multiple champions dans sa discipline.
Après un show époustouflant où il évolue sur des agrès et autres rampes, terminant même sur sa propre camionnette à plus de 3 mètres de haut, Bruno Janin demande la participation d’une personne du public… et c’est là que ma chance refait surface, une fois de plus. Il me demande de le rejoindre !
Les gradins du Tarmac à Châteauroux
Mon rôle fut très simple : m’allonger sur le sol et ne pas bouger… ne surtout pas bouger !
Comme vous l’aurez compris, durant quelques minutes, il s’est amusé à passer au-dessus de moi en sautant sur son vélo, des allers-retours entre mes bras et mes jambes, me frôlant à chaque instant… Très impressionnant.
Mais plutôt que de vous imaginez, voici la vidéo du show (on m’aperçoit brièvement au début puis à la fin du film, je suis le mec habillé en bleu, couché tout seul) :

Vidéo extrait de la page Dailymotion de Bruno Janin

Ainsi, outre la chance que j’ai eu de participer au spectacle, c’est surtout la récompense que j’en ai tiré. En effet, on m’a remis en remerciement 2 places pour le concert de Deep Purple qui a lieu ce mercredi. Je vais donc pouvoir enchainer les deux premiers concerts du Tarmac et ce gratuitement !

Matmatah et Manau en concerts gratuits

Vendredi et samedi soir j’ai eu l’occasion d’aller assister à des concerts gratuits. Cela se passait lors du Stage-Festival international DARC à Châteauroux qui cette année fait la part belle aux concerts gratuits. Le public est toujours au rendez-vous comme en témoigne le maire de Châteauroux.
J’ai notamment participé au concert de Matmatah vendredi et de Manau le samedi… avec naturellement leurs premières parties respectives (AM Kéténès, Oliv et ses Noyaux).
La foule était venue nombreuse et ne s’y était pas trompée. Le beau temps était même de la partie.

MatmatahPour Matmatah, la foule s’était massée devant la scène très tôt dans la soirée, bien avant le début de la première partie, s’étoffant petit à petit jusqu’à ce que le concert des artistes phares de la soirée ne commence. Placés à l’avant gauche de la scène, nous avions une vue imprenable sur le groupe évoluant devant nous. Une bonne ambiance ! Le seul bémol dans l’affaire est un son des plus exécrables ne laissant que sortir le vrombissement des basses des enceintes couvrant quasi totalement les voix des chanteurs. Autant dire que nous ne comprenions pas un seul mot de ce qu’ils chantaient. Dommage pour les chansons à texte dont ce groupe est un habitué. Du coup, moi qui ne connaissais pas les dernières chansons tirées des deux derniers albums, je n’ai pas pu suivre au mieux… et je ne les connais toujours pas. Heureusement que mon frère possède les albums en questions, j’ai pu les écouter depuis… Résultat, on est parti quand même un peu avant la fin, les oreilles sifflantes.

Martial de ManauLe lendemain soir, la soirée est animée par 3 groupes pour la première partie dont Oliv et ses Noyaux. Nous profitons qu’il y a moins de monde que la veille pour nous attabler afin d’écouter le spectacle en sirotant quelques boissons. Le temps nous y incitait aussi.
Puis, le groupe “celtiques” arrive… nous nous sommes levés et sommes allés rejoindre la foule sous le chapiteau. Le ton est donné, Manau entame son show par sa Panique Celtique du premier album. Le public est déjà conquis !
Le concert alterne entre tubes connus du premier album et nouvelles compositions. Toutes plus entrainantes les unes que les autres. Il faut dire que le chanteur du groupe sait faire participer son public. Contrairement à la veille, le son est bien meilleur laissant tout le loisir de mieux comprendre les paroles et de répondre aux demandes du chanteur. On danse, on saute, on chante, bref, le public est actif et non passif !
Lorsque Manau démarre son tube La Tribu de Dana, c’est l’explosion de joie du public (voir la vidéo ci-dessous). Ils l’interprèteront même une seconde fois en fin de soirée.
Ce fut une très bonne soirée.


Martial de Manau sur l’écran géant Manau Encore Martial de Manau

NB : Mes photos sont de bien piètre qualité, elles sont prises avec mon téléphone portable et surtout en résolution moyenne (j’avais pas vu que je n’étais pas en haute qualité !). Quant à ma vidéo, le son était trop fort pour le pauvre micro de mon portable donc il est à vomir !… Mais c’est mieux que rien non ? 😛

Heureusement, d’autres ont réussi de bien meilleures prises (surement avec du meilleur matériel que moi) comme l’atteste les vidéos suivantes :

Matmatah chante Emma

Manau entre sur scène

Manau lors du concert