Je suis le premier Benoit sur Google.fr !

Il y a quelques jours je vous annonçais qu’en tapant juste le mot-clé “benoit” dans Google j’étais en bonne position sur la première page du moteur de recherche. J’avais même eu la chance d’apparaitre à plusieurs reprises en 2e et 3e position. Le Pape notamment me devançait !
Eh bien… Ça y est enfin… je suis le premier “benoit” sur google.fr. Je ne sais pas si cela va durer longtemps alors j’en profite.
En effet, le Pape Benoit XVI n’est plus dans le top 10, ce qui semble montrer qu’il est pour l’instant déréférencer… pour dieu sait quelle raison !!
Ce qui me laisse penser que cette situation ne devrait pas durer…

Bref, le temps que je peux le dire, je le fais… Pour me trouver, saisissez “benoit” sur google.fr et c’est le premier choix !

En image ça parle mieux :

Benoit en tête sur Google.fr.

Serait-ce mon heure de gloire ! 😀

Vous me cherchez ? Tapez “benoit” dans Google.fr

Alors, certes, je ne suis pas encore le premier résultat… (bientôt ?) mais depuis le début du mois de février 2008, si vous tapez simplement “benoit” dans google.fr vous retrouverez BenSite 2.0 bien placé sur la première page. La position varie quotidiennement mais la meilleure place que j’ai pu constater a été deuxième. J’ai été plusieurs jours troisième, dépassé notamment par un certain Benoît XVI… Je dois donc détrôner le pape moi maintenant ! C’est pas une mince affaire ! Mais quel challenge… Je relève le défi. Qui a dit que je voulais être Pape à la place du Pape ? (non faut pas exagérer non plus hein !).

Les captures d’écran ci-dessous vous confirmeront mes dires :

benoit bien placé dans Google benoit bien placé dans Google

Actuellement, il semble que j’oscille entre les sixièmes et huitièmes positions… surement du à mon activité bloguesque plutôt faible ces temps-ci.
Ah oui ! notez bien que je ne parle ici que de google.fr et non pas encore google.com… un jour peut-être !

C’est tout de même sympa de pouvoir retrouver mon site web personnel rien qu’avec mon prénom… ou aussi avec mon pseudo. En effet, ça marche aussi avec “ben kenobi”… pour un peu l’apprenti dépasserait le vrai maître… Jedi !

Ceci confirme le bon référencement de mon site web que je dois en grande partie à WordPress qui permet un bon référencement naturel. Il n’est aidé que par un fichier robot.txt bien configuré… Je ne possède même pas de ces fameux plugins de SEO dont beaucoup d’utilisateurs de WordPress ne peuvent plus se passer.

Si vous en doutiez : Oui je suis fier de moi ! :mrgreen:

Google Maps : MesCartes

Nouveau service de Google Maps, MesCartes (MyMaps en VO) permet de créer des cartes personnalisées directement en ligne.

Pour cela, des outils de base sont mis à disposition pour tracer des lignes, créer des zones de couleurs, indiquer des points précis… Ainsi, des cartes utilisant ces méthodes existent déjà telles que les arrondissements de Paris, les villes ayant déjà reçues les Jeux Olympiques, etc. On en trouve déjà de nombreux exemples.

L’utilisation est très simple, une fois enregistré grâce à son identifiant Google, on peut créer autant de cartes personnalisées que l’on veut. Elles seront ensuite disponibles grâce à un lien unique. On a également la possibilité de choisir si on veut qu’elle soit visible de tous ou simplement par son auteur. On peut donc réaliser des cartes privées pour son usage personnel strictement.

Notons que ce service permet d’enregistrer les cartes personnelles dans un fichier au format KML qui pourra donc être lu par le logiciel Google Earth. Mais on peut aussi bien imprimer ses créations, les envoyer par mail, etc.

J’ai constaté deux défauts majeurs pour le moment. Le premier est qu’il semble impossible qu’une carte soit modifiée par d’autres personnes. Seul l’auteur a ce pouvoir. Aucune option ne permet la création de cartes collaboratives. On peut imaginer que plusieurs personnes puissent travailler sur une carte commune pour que chacun puisse apporter sa contribution. Aucune option ne le permet.
La deuxième chose est que le nombre d’outils est encore trop faible et rudimentaire.Trois outils sont disponibles. Gageons que l’avenir apporte son lot de nouveautés de ce côté. Les cartes ne pourront qu’en être plus attrayantes.

En effet, je me suis aperçu de cela en créant la carte des rédacteurs de Taste-It*, en demandant à chaque personne d’indiquer sa positon dessus. Mais j’ai vite constaté qu’ils ne pouvaient pas, eux-mêmes, ajouter leur point. Ils devaient me communiquer leur coordonnée pour que je le fasse à partir de mon compte*.

Pour avoir d’autres informations, Clubic en avait parlé lors de l’ouverture du service.

* Taste-it.fr était un blog de recommandations où l’on testait plein de choses. Faute de contribution il a du fermer ces portes

J’ai brûlé mon flux RSS

Logo de FeedBurnerPas d’inquiétude à avoir, aucune erreur de ma part n’a été effectuée, rien n’est carbonisé !

Maintenant que tout le monde est rassuré je peux entré dans le vif du sujet.

Depuis maintenant plusieurs mois, je me tâte pour utiliser FeedBurner pour gérer mon flux RSS. Après de nombreuses réflexions et divers essais, les inquiétudes que je pouvais avoir sur ce service ce sont un peu estompées. Je craignais particulièrement que mon flux traditionnel ne devienne inutilisable à la suite du passage vers FeedBurner. Mais, c’était sans compter sur un plugin WordPress fort intéressant qui permet de rediriger tous les flux RSS de ce blog vers le nouveau flux FeedBurner, il s’agit de FeedSmith.
Ainsi, les deux sont non seulement utilisables de front (au choix), mais en plus, ils seront tous deux pris en compte dans les statistiques de FeedBurner. Que ce soit pour moi ou pour vous, l’un comme l’autre offre les mêmes paramètres.

Qu’est-ce que cela signifie ? Simplement, que vous pouvez aussi bien conserver le flux actuel que souscrire au flux FeedBurner. Les deux vous donneront les mêmes informations (Regardez au bas de chaque article dans les flux, par exemple) et seront comptabilisés. A vous de choisir ! Pour la forme, voici ce nouveau lien : http://feeds.feedburner.com/Bensite20

C’est essentiellement pour les statistiques que j’ai donc choisi de m’inscrire. Dorénavant, je peux savoir combien de lecteurs sont abonnés à ce blog. J’ai même été très étonné de découvrir qu’à ce jour, 39 personnes m’ont ajouté dans leur lecteur RSS… et je les en remercie.
En outre, je découvre que de nombreuses options sont activables gratuitement. Notamment, la possibilité d’ajouter des liens de réseaux sociaux dans le bas des flux pour promouvoir les articles, d’optimiser un certain nombre de chose, etc. Il y a trop de chose pour que je vous dise tout.

Bref ! Tout en conservant mon ancien RSS, je peux bénéficier des avantages de FeedBurner. Que demander de plus ?
Et vous que pensez-vous de FeedBurner ?

En conclusion de cet article, je ne pouvais pas passer à côté du rachat de cet start-up par Google pour un montant de 100 millions de dollars. Grâce à FeedBurner, Google pourra se prévaloir de bénéficier d’un service de statistiques web complet lorsque les statistiques des flux RSS seront ajoutées à Google Analytics. Ne vous retenez pas pour aussi réagir à ce propos dans les commentaires.