Souvenir d’enfance : la Dictée Magique

C’est en regardant le clip de Fireflies, le tube de Owl City que m’est revenu un vieux souvenir d’enfance : la dictée magique. Au début du clip (que je vous remets ci-dessous) on voit effectivement une dictée magique… jeu sur lequel j’ai passé des heures quand j’étais gosse. J’adorais jouer à ça.

La Dictée Magique était un jeu électronique de Texas Instrument datant de la fin des années 70. Il proposait différents jeux simples de français dont notamment celui d’épeler des mots du langage courant. Il y avait aussi le traditionnel jeu du pendu, etc. Je m’amusais comme un petit fou avec ça !

Je me souviens encore de la voie digitale qui disait par exemple :  “Épelle le mot GRAMMAIRE” … ou encore “La bonne orthographe de grammaire est G R A M M A I R E… GRAMMAIRE”. Inoubliable ! La publicité de l’époque rappellera quelques souvenirs à ceux qui auraient oublié ce superbe jeu électronique éducatif.

De jeunes nostalgiques ont aujourd’hui repris ce jeu au travers d’une chanson à laquelle ils ont adjoint un clip. Le résultat est plutôt sympa.

Ce n’est pas la première fois d’ailleurs que la Dictée Magique est utilisée dans une œuvre, puisque, rappelez-vous comment E.T. l’extraterrestre communique avec les siens pour qu’ils reviennent le chercher…

Crédit photo : Wikipedia

C’est la rentrée !

Eh oui ! Pour un certain nombre nombre d’enfants et d’adolescents, c’est aujourd’hui la rentrée. La rentrée c’est la fin des vacances et le début d’une nouvelle année scolaire. Le retour à l’école, voire la découverte d’un nouvel établissement.

La rentrée c’est aussi les retrouvailles avec tous ses amis qu’on n’a pas eu l’occasion de voir durant l’été. C’est le jour où l’on va découvrir de nouveaux amis aussi.

La rentrée, qu’on aime ou pas, c’est toujours une journée inoubliable. Toutes les émotions, tous les sentiments s’affrontent ce jour là.

Aujourd’hui, quand on me parle de rentrée scolaire, une chose me vient à l’esprit… une poésie, enfin plutôt des bribes de poésie. Oui car depuis le temps que je l’ai apprise je ne me souviens pas de tout ! Grâce à Google, mes trous de mémoire ont pu être comblé.

Il s’agit du poème Automne de René-Guy Cadou :

Odeur des pluies de mon enfance
Derniers soleils de la saison !
A sept ans comme il faisait bon
Après d’ennuyeuses vacances,
Se retrouver dans sa maison !

La vieille classe de mon père,
Pleine de guêpes écrasées,
Sentait l’encre, le bois, la craie
Et ces merveilleuses poussières
Amassées par tout un été.

O temps charmant des brumes douces,
Des gibiers, des longs vols d’oiseaux,
Le vent souffle sous le préau,
Mais je tiens entre paume et pouce
Une rouge pomme à couteau.

Et je ne sais pas pourquoi, mais à cette poésie, j’associe toujours une phrase tirée du livre d’Anatole France Livre de mon ami :

Il avait le coeur un peu serré : c’était la rentrée.

Je les associe tellement que je croyais initialement que celle-ci faisait partie de la poésie citée précédemment. C’est en effectuant la recherche dans Google que je me suis aperçu que l’un et l’autre n’appartenait pas au même auteur… Sans doute que, lorsque nous avons étudié la poésie, nous avions également parlé d’Anatole France… Il faut dire que cela doit remonter au CM1 si je ne m’abuse donc le début des années 90’s… mais la mémoire est ainsi faite. Parfois des souvenirs s’imbriquent les uns dans les autres et pas toujours dans le bon ordre. Ce qui est encore plus bizarre c’est de se rappeler de choses si insignifiantes qu’une phrase tirée d’un livre… qu’au demeurant je n’ai jamais du lire…

Les mystères du cerveau humain.

Et vous la rentrée, ça vous rappelle quoi ?