EMAP France est à vendre

Publié le 1 mars 2006 par  

Le logo de EMAP FranceLe groupe britannique de médias EMAP vient d’annoncer sa décision de vendre sa filiale française EMAP France. La firme souhaite effectivement recentrer son activité sur le marché britannique et notamment la radio (2e opérateur outre-manche) et Internet.
Cette décision intervient après qu’Emap a mené une revue stratégique de ses priorités en matière d’investissements

EMAP France est actuellement le « troisième éditeur de presse magazine en France et édite une quarantaine de titres dont, entre autres, Télé Poche, Télé Star Biba, Pleine Vie, Modes et Travaux, l’Auto Journal, Nous deux, etc.
C’est également le propriétaire du dernier né Closer qui fut une réussite dès son lancement. Rappelons qu’il se vend à environ 400 000 exemplaires ».

Emap a dégagé une forte rentabilité en faisant d’Emap France un acteur de référence sur le marché français de la presse magazine, doté d’un portefeuille attractif de titres leaders et ayant réalisé plusieurs lancements réussis. Si nous avons soutenu la croissance de cette activité, nous nous préparons à en retirer aujourd’hui les bénéfices », souligne Tom Moloney, président d’Emap, dans le communiqué.

Ainsi les groupes français de presse leaders parmi lesquels HFM et Prisma Presse sont les candidats potentiels au rachat. Bien que des investisseurs autres pourraient venir jouer les troubles fêtes…
Encore une opération qui risque de favoriser un certain appauvrissement de la presse française. Les cartes du destin des magazines concernés étant de plus en plus entre les mains des mêmes acteurs.

La seule bonne nouvelle est que l’on se rend compte que EMAP France n’est pas du tout en difficulté et que ce n’est pas une autre victime de la crise de la presse dans laquelle la France est plongée depuis quelques années et qui a entrainé la disparition de maisons d’édition de renom. Il n’empêche que l’action engagée n’est, malgré cela, pas de très bonne augure quand même.

Source : Le Monde


WordCamp Paris 2015, J’y serai ! Et vous ?

Les commentaires sont clos.