Expo Star Wars à la Villette

01_entreeC’est le week end dernier que se clôturait la grande Expo Star Wars qui se tenait à la Cité des Sciences de la Villete à Paris depuis octobre 2005. Le hasard du calendrier a voulu que ce soit ce même week end que je m’y rende. Je voulais absolument y aller… et bien j’y suis allé… l’avant dernier jour, certes, mais je l’ai vu quand même !

Le samedi soir se déroulait la 1ère rencontre entre utilisateurs de WordPress. J’ai donc fait d’une pierre deux coups et ai rentabililisé mon billet de train.

Non, je ne suis pas de ceux qui élève Lucas au rang de Dieu. Je suis seulement un spectateur qui apprécie l’oeuvre d’un réalisateur hors norme. et c’est bien sous cet oeil que je me suis promené dans les allées de cette expo inédite.
L’expo se déroule chronologiquement et suis l’ordre des épisodes du I au VI. On est donc transporté de planète en planète et de décor en décor, simplement en passant d’une salle à une autre. Il est à noter qu’il s’agissait bien, pour la plupart des objets et décors présents, de véritables pièces ayant été utilisées lors de la réalisation des 6 films.

La découverte de costumes, de décors, de vaisseaux grandeur nature et autres objets cultes du tournage a été un grand moment. Non pas du fait de voir ces maquettes et vêtements sur des mannequins mais surtout pour leur symbole, pour ce que tout cela représente. C’est tout un univers… et de le pénétrer en vrai nous laisse rêver à l’xistence de ce mythe…
Et c’est très impressionnant de se trouver nez à nez avec C3PO ou mieux encore avec un Wookie (2,44 m au bas mot, on se sent petit !). Comment ne pas être émerveillé devant un Chasseur Naboo grandeur nature ? On serait prêt à monter dedans et à partir dans les étoiles… Il serait vain de vouloir détailler chaque recoin de cette expo… mais ce fut un moment presque “magique” de se trouver au coeur de cet univers fantastique… et voir un Darth Vader, debout, devant soi, ça vaut le détour. Bien qu’étant un adepte du Côté lumineux de la Force, je dois dire que le voir “en vrai” est impressionnant.
L’espace de quelques heures on est immergé dans l’atmosphère de la Saga de George Lucas. Bruitages, écrans géants diffusant des extraits des films, petits écrans montrant les coulisses… l’ambiance est assurée. Des maquettes de certains bâtiments à celles des vaisseaux en passant par des reproductions fidèles de personnages sous forme de statuettes, l’expo n’est pourtant pas limitée à cela. Afin de rendre la visite plus originale et de piquer la curiosité du promeneur, des panneaux ont été installés de ci de là, expliquant l’aspect scientifique de points clés de Star Wars dans le but de faire un lien entre réalité et fiction entre possible et impossible. Très instructif.

Voir le niveau de détail des maquettes est particulièrement intéressant. En effet, on peut alors mieux contempler et admirer le travail fourni par les équipes techniques. On comprend aussi pourquoi dans le film tout paraît si réel alors qu’une grande partie n’est qu’illusion. Le souci du détail est sans aucun doute une des clés du succès de cette saga.

Si vous aussi vous y êtes allés, n’hésitez pas à donner vos impressions dans les commentaires de cet article. Si toutefois vous n’y êtes pas allés, vous avez raté quelque chose ! 😀

Je ne regrette donc pas mon billet et la seule chose qui fut gênante, finalement, c’est la foule venue en nombre ce jour là.

Vous pouvez consulter mes photos directement dans ma galerie à cette adresse.

Les StormTroopers en vacances

On s’est toujours demandé comment un Stormtrooper occupait ses congés payés, récupérations et autres RTT. Eh oui ! Même dans les rangs de l’Empire, les 35 heures ont frappé. Ainsi, eux aussi ont droit aux joies des loisirs…
C’est donc grâce aux 2 vidéos suivantes que l’on va pouvoir lever le mystère.

Les uns profitent du soleil et de la mer pour faire du jet-ski et entretenir leur forme physique tandis que les autres préfèrent les ambiances plus musicales. Ces derniers ont donc rejoint Gnarls Barkley (et sur Wikipédia) sur scène durant les MTV Movie Awards 2006 lors de son interprétation du tube Crazy. D’ailleurs, les gardes impériaux ne devaient pas être les seuls à avoir des jours à prendre puisque d’autres personnages de la saga Star Wars les ont accompagnés (on reconnait Chewbacca à la batterie…).
Voici les preuves :

Maintenant on sait ! Comme quoi ils ont plus de talents qu’ils ne le laissent croire dans les films de Lucas.

Merci à Bothan-online.

Le trailer inédit de Spiderman

Je viens de retrouver une bande-annonce de Spiderman (le premier film) qui n’a jamais été diffusée en salle ni même à la télévision. En effet, les 2 tours jumelles du World Trade Center de New York font l’objet d’une scène pouvant rappeler les attentats du 11 septembre 2001. La vidéo avait donc été retirée in extremis afin de ne choquer personne quelques semaines seulement après les événements tragiques que l’on connait.
Il faut rappeler, que ce trailer devait être diffusé initialement dans le dernier trimestre 2001. Le traumatisme subit par les Etats-Unis (le monde ?) était encore beaucoup trop proche pour se permettre une telle diffusion.

Crédit vidéo : Ciné Live

DeLorean, marque mythique

A l’occasion de la rediffusion de la trilogie Retour vers le futur à la télévision, sur M6, je me suis intéressé à l’histoire peu banale de la voiture qui a servi de support à la machine spatio-temporelle de cette saga : La DeLorean DMC-12.
Cette voiture fut l’unique modèle de la marque DeLorean. En effet, à cause du trop peu de succès rencontré et de problèmes financiers qui ont suivi, la marque n’aura pas vécu plus de 3 ans.

Mais revenons sur la genèse de cette marque automobile pas comme les autres.

DeLoreanEn 1973, John Zacchary De Lorean, alors vice-président de General Motor Company décide de quitter ses fonctions pour créer sa propre marque de voiture.
C’est en 1975 que nait la DeLorean Motor Company (DMC) grâce au soutien d’appuis financiers, de personnel qu’il recrute, etc.
Après plus de 5 ans d’études et de recherches, la première DeLorean DMC-12 sort de l’usine de Dunmurry (Irlande) en 1981. Malheureusement, le succès escompté n’arriva jamais, la production tourne au ralenti jusqu’en 1983, date de la fermeture des usines et de la faillite de la société DMC.
Cette fin fut accélérée par le scandale qui entraina John Zacchary De Lorean devant les tribunaux pour une affaire de drogue. Il sera acquitté, mais il est trop tard, la société est perdue.

Les chaînes d’assemblage n’auront vues que 8000 exemplaires de la DMC-12 sortir de leur rang. La voiture est alors un échec retentissant.

DeLorean de Retour vers le FuturIl faudra attendre 2 ans pour qu’elle connaisse une semi-résurrection et son moment de gloire. En effet, elle sera choisie, en 1985, par Robert Zemeckis, le réalisateur de la trilogie Retour vers le futur pour servir de machine à voyager dans le temps à Marty McFly et Doc Brown. Le troisième et dernier épisode sera tourné en 1990. Les 3 films ayant eu un énorme succès durant ces 5 années, la voiture dont avait rêvé John Zacchary De Lorean est alors devenue une des plus célèbres voitures du cinéma.

Malgré l’échec commercial cuisant, ce modèle est donc entré dans l’histoire de l’automobile grâce au cinéma. D’ailleurs, encore de nos jours, la DeLorean est toujours associée à ces films.

Pour en savoir plus : Delorean Fr, DMC12.free.fr, des photos de la DMC-12, mesminiatures.com (crédit photos)

Da Vinci Code : le film

On savait que les droits du best seller controversé de Dan Brown, le Da Vinci Code, avait été acquits par Sony en juin 2003. Maintenant, nous savons que le film sortira en salle, en France, le 17 mai 2006.
Il ouvrira le festival de Cannes Hors Compétition. Notre pays bénéficera même de ce film avant tout le reste de la planète puisque la sortie mondiale interviendra 2 jours plus tard.

Je rappelle que ce long métrage est réalisé par le très talentueux Ron Howard (Apollo XIII, Un homme d’exception…), à qui il devrait encore permettre de couler des “jours heureux”.
Dans le casting franco-américain nous retrouvons la jeune française dans le vent, depuis son rôle d’Amélie Poulain, Audrey Tautou, qui interprète la toute aussi jeune héroïne Sophie Neveu. Elle sera accompagnée du très célèbre Tom Hanks qui endossera la tenue du scientifique de génie Robert Langdon. Le reste de la distribution est consultable sur le site allocine.com.

Malgré les promesses de Sony qui annonçait vouloir rester le plus fidèle au roman, il semblerait que certains points ait été modifiés quand même.
Ainsi, il serait possible que l’Ordre de l’Opus Dei, élément pour le moins important de l’action, ait été renommé du fait de son image qui l’apparente à une secte. En outre, l’idée centrale du roman (l’origine de beaucoup de polémique) à propos de la descendance de Jésus Christ semble avoir été globalement “délayée”. Le numéro daté février du magazine Ciné Live contient d’ailleurs une double page à propos de tout cela…
Cependant, on peut espérer avoir une trame finale relativement proche de l’oeuvre originale. Encore une fois, ne nous étalons pas sur des rumeurs, le film nous dira ce qu’il en est précisément… on aura donc l’occasion d’en reparler.

De toute façon, il est fort à parier que ce film sera encore l’objet, dès sa sortie, de polémiques et de cris au scandale comme l’a été en son temps le roman.

Afin de vous mettre déjà l’eau à la bouche, voici la bande annonce de ce thriller qui s’annonce déjà comme passionnant (au sens propre du terme) :