Spéciale Burquette sur Kroniks.net

Découvrez notre spéciale Burquette et Francis Desharnais sur Kroniks.

Kroniks se met en 4 pour une spéciale “Burquette et Francis Desharnais”. Les connaisseurs le reconnaitront… les autres venez vite découvrir Kroniks et notre événement exclusif :

C’est par ici : http://www.kroniks.net/

Kroniks.net : la BD dans tous ses états

Kroniks.netJe vous présente le dernier né de mes blogs sous WordPress : www.kroniks.net
Il s’agit d’un blog de chroniques d’albums de bandes dessinées franco-belge, comics, mangas et autres BD… mais pas seulement. En effet, bien qu’essentiellement orienté chroniques, ce blog sera l’endroit pour parler de la bande dessinée en général. Ainsi, on pourra aussi bien indiquer des séances de dédicaces que présenter un nouveau site web d’auteur. Tout ce qui tourne autour de la BD trouvera donc une place ici.

Les chroniques sont rédigés principalement par deux bédéphiles passionnés : Xavier et Guillaume.
Mon rôle est principalement celui de webmaster avec en charge le côté technique. Je pourrais à l’occasion publier également… mais sans doute pas au même rythme que mes 2 amis.

Côté technique, nous avons choisi le thème magazine The Morning After qui correspond exactement à nos besoins.
L’hébergement est assuré par Infomaniak.

La peinture est encore fraiche, du travail reste à faire mais le site est fonctionnel. Les couleurs notamment sont amenées à évoluer…

N’hésitez pas venir nous lire et à commenter les chroniques. Vos avis et conseils quant à la mise en page de l’ensemble sont les bienvenues aussi.

Ratafia – Tome 1 à 3

Mon nom est CapitaineTitre : Ratafia
Tome 1 : Mon nom est Capitaine
Tome 2 : Un Zèle imbécile
Tome 3 : L’Impossibilité d’une île
Genre : Pirates débiles
Auteurs : Nicolas Pothier (Scénario) – Frédérik Salsedo (Dessins) – Greg Salsedo (Colorisation)
Edition : Treize étrange
ISBN : 2-7459-1664-5 ; 2-7459-1944-X ; 2-7459-2155-X
46 planches

Un zèle imbécileVous aimez les pirates ? Vous aimez les histoires de pirates ? Vous adorez les histoires très cons, les jeux de mots les plus improbables mais toujours bien placés ? Alors Ratafia est fait pour vous !

Ratafia conte les (més)aventures d’une bande de pirates qui se retrouvent avec un nouveau capitaine du jour au lendemain. En effet, celui-ci a joué (et donc perdu) son propre bateau et son équipage au poker ! Lorsqu’un inconnu surgit à bord et se dit être le nouveau capitaine de la Kouklamou (c’est le nom du fameux bateau) c’est le début d’une sacré épopée.

L'impossibilité d'une îleD’autant qu’il faut souligner qu’en plus du bateau et son équipage, l’inconnu remporta également 9 cartes au trésors. C’est d’ailleurs ces dernières qu’il va proposer d’échanger contre le titre de capitaine du navire. Le mousse est le premier à accepter la nouvelle donne, alléché par la découverte de trésor…
Ainsi, les voilà reparti vers le large en quête de nouvelles aventures et surtout de nouveaux trésors… Le capitaine préférant rester dans sa cabine…

Notons que tout ceci serait trop facile si l’ancien capitaine n’était pas déterminé à retrouver son bateau et ses anciens pirates.

Le même résumé par bedetheque.com:

Le Capitaine Charles est furibard ! Il a perdu au poker son bateau – la Kouklamou -, son équipage de pirates, et surtout ses 9 précieuses cartes au trésor. Celui qui a remporté le pactole est un mystérieux marin qui va réussir à se faire accepter par l’équipage, en leur proposant un marché : il devient le capitaine officiel de la Kouklamou en échange des cartes au trésor ! Faut dire qu’il est bizarre, ce nouveau capitaine : il se fiche éperdument des trésors et passe son temps à lire, chanter, sculpter et peindre le perroquet ! Quoi qu’il en soit, l’équipage, avec à sa tête le bouillant Romuald, accepte le marché. Les voilà donc partis à la chasse aux trésors, sans savoir que le capitaine Charles est à leur poursuite…

une planche du tome 1Le ton est donné, les aventures vont s’enchainer de jeux de mots en références diverses et de calembours en quiproquo…

Le tout est tellement stupide et bidonnant que j’ai vraiment adoré ces albums. J’ai beaucoup ri, d’autant que chaque planche, chaque case et même chaque bulle regorge d’expressions à mourir de rire.
Exemple : “Dimanche, sanglant dimanche, ils s’en souviendront ces irlandais” ou encore “Il renait des cartes !” et y en a encore beaucoup d’autres à découvrir.

Et comme dirait D.W. dans sa chronique sur Post-Posse.info :

Et vous que feriez-vous si vous deveniez capitaine d’un bateau pirate ?

Pour suivre l’actualité de cette série dirigez-vous sur leur site et leur blog officiels.

Crédits images : bedetheque.com